Harcèlement moral ou mésentente ?

Le harcèlement moral lorsqu’il est avéré et vise une conduite qui a eu pour effet de dégrader les conditions de travail en portant atteinte à la dignité et en altérant la santé d’autrui n’est pas compatible avec la mise en place d’une rencontre en médiation.

En revanche, le vocable « harcèlement moral » est fréquemment invoqué dans des situations qui, si elles sont vécues douloureusement, reflètent davantage une mésentente ou des incompréhensions réciproques.

Les acteurs de l’entreprise en responsabilité saisis de ce type de situations (direction, ressources humaines, représentants du personnel…) constatent que l’accusation de « harcèlement » est précisément souvent réciproque et peinent à trancher et à trouver une issue qui leur paraitrait juste et adaptée.

De leur côté les salariés concernés ne peuvent pas facilement parler en confiance avec la crainte que ce qu’ils disent se retourne contre eux et entraine une décision qui leur serait défavorable.

Dans ce type de conflit interpersonnel, l’intervention d’un médiateur indépendant dont la vocation n’est pas de trancher un litige mais d’amener les personnes à se parler dans un cadre confidentiel et à trouver elles-mêmes une issue à leurs difficultés peut être appropriée

Elle requiert l’accord des personnes concernées et l’engagement de la direction à respecter ce cadre de la médiation. Si les conditions sont réunies, le processus de la médiation permettra aux participants de se parler des difficultés réelles vécues et de sortir de l’imaginaire et des malentendus.

error: Content is protected !!